titre du site

Open menu

Le temps d'un week-end fin janvier, Abbeville a vécu au rythme du water-polo. Les meilleurs équipes féminines et masculines françaises se sont affrontées dans les bassins de l'aqu'ABB à l'occasion de la coupe de France de la discipline. Cette compétition d'envergure avait également valeur de test pour Abbeville, labellisée centre de préparation olympique en vue des JO 2024.

"Nous avons été ravis d’accueillir pendant 3 jours la coupe de France de water-polo" expriment avec enthousiasme Pascal Demarthe, maire d’Abbeville et Arnaud Bilhet, conseiller communautaire à la CABS. "Les meilleures équipes françaises de la discipline ont répondu présentes pour offrir au public de beaux et grands matchs". Même si, sans surprise, les ultra-favoris se sont imposés, à l’instar de Marseille chez les hommes et Lille chez les femmes, la compétition a été couronnée d’un véritable succès.

"Le bilan est positif à tous points de vue, réagissent les élus. Ce fut une réussite tant au niveau sportif, que de la communication et des répercussions. Nous avons accueilli environ un millier de spectateurs sur les trois jours pour l’ensemble des 18 rencontres". Des spectateurs qui venaient de loin, de très loin même comme ce père de famille venu tout droit d’Israël pour voir jouer sa fille avec l’équipe de Nice.

La coupe de France a ainsi pu servir de rodage au centre de natation qui est désormais opérationnel pour recevoir des futurs participants aux Jeux Olympiques. "Abbeville a montré sa capacité à recevoir plusieurs équipes sur son site de l'aqu'ABB", expliquent les élus avant d’ajouter avec fierté : "Le test a été concluant puisque le samedi soir même, la fédération nous a annoncé que notre centre de natation était officiellement base arrière de l’équipe de France masculine de water-polo pour les JO de 2024. Ce qui veut dire que nous allons recevoir l’équipe de France sur plusieurs périodes dans l’année et que des matchs amicaux seront organisés à l’aqu’ABB". Il faut dire que la piscine communautaire possède de sacrés atouts : une situation géographique privilégiée (à seulement 1h30 de Paris), des infrastructures modernes et fonctionnelles (un bassin olympique de 50m, un autre bassin de 25m qui permet aux athlètes de s'échauffer, une salle de musculation qui a été modernisée, un centre d’hébergement) et enfin une proximité avec le centre-ville qui permet aux athlètes de se déplacer à pied.

Les joueurs français masculins de waterpolo ne sont d’ailleurs pas les seuls à vouloir venir à l’aqu’ABB pour s’entraîner. La piscine communautaire, qui figure dans le catalogue olympique, a fait l’objet de contacts d’autres nations intéressées elles-aussi par le site. "Des délégations étrangères sont venues visiter les lieux. Nous attendons des réponses dans les prochaines semaines" confient les élus.

 

 

Rex

 

LADWE

 

En téléchargement