titre du site

Open menu

Parce que le centre communal d'action sociale ne s'adresse pas qu'aux personnes défavorisées sans revenu, le CCAS renforce la communication de ses actions en rappelant ses grands principes que sont le "aller vers", le maintien du lien social et l'accompagnement.

"L'exclusion sociale des personnes invisibles constitue un défi à relever pour le Centre Communal d'Action Sociale d'Abbeville en 2022, expliquent conjointement Patrick Dairaine, adjoint en charge des Affaires sociales et Patrick Ledet, conseiller délégué à l’aide sociale. Alors que la notion de pauvreté renvoie à des privations matérielles ou alimentaires, la détresse de certaines personnes échappe parfois à notre vigilance. Les invisibles sont le plus souvent des personnes exclues des minima sociaux. Par le fait, et en l'absence de suivi social, elles sont méconnues de nos services car elles ne fréquentent pas le CCAS".

Ils sont nombreux aujourd’hui à être touchés par l'inflation, qu’ils soient travailleurs pauvres, retraités ou même jeunes actifs. Ils taisent leurs difficultés en ne sollicitant aucune aide alors qu’ils y ont droit. "Les personnes pensent à tord, parce qu’elles ont un petit revenu, qu’elles ne peuvent prétendre à aucune aide, livre Annick Lemaire la directrice du CCAS d’Abbeville. Lorsqu’elles osent enfin venir nous voir c’est parce qu’elles ne peuvent plus faire autrement… Il y a malheureusement trop de temps perdu et le CCAS est souvent leur dernier recours. Alors que si elles étaient venues nous voir plus tôt , nous aurions pu trouver ensemble d’autres solutions. Notre rôle est ainsi de proposer à chacun, quelque soit sa situation et ses besoins, un accueil, une information et si besoin une orientation grâce aux nombreux partenaires avec lesquels nous travaillons. Des commissions se réunissent régulièrement afin d'étudier tous les dossiers. Ça peut aller d’une aide remboursable dans l'attente d'un premier salaire ou de prestations en cours d'instruction mais validées, à un échelonnement de paiement pour des factures d’eau, d’électricité mais aussi un accompagnement pour un retour à l’emploi".

Subsidiaire de l'aide apportée par le Conseil Départemental, le CCAS d'Abbeville coopère avec l’ensemble des institutions de réseau médico-social et des associations abbevilloises. Aussi, afin de prévenir certaines difficultés et de lutter contre l'isolement social de ces personnes, des actions de prévention sont régulièrement proposées par le CCAS d'Abbeville :


• Rencontres conviviales afin de favoriser les échanges, informations et orientations,
• Soutien à la gestion du budget et prévention de l'endettement,
• Soutien à la gestion de situation de surendettement,
• Information accès aux droits et dispositifs d'aides locales,
• Information droits et devoirs liés au logement,
• Sorties culturelles,
• Informations accès aux soins et aux bilans de santé de la CPAM,
• Soutien à la gestion des factures d'énergie et de l'eau,
• Soutien administratif (handicap, emploi, courriers...),
• Orientations en faveur de l'emploi,
• Ateliers numériques pour lutter contre la fracture numérique et le non accès à certains services.

"Toutes les actions de prévention que nous mettons en place permettent également de créer du lien social, ajoutent les
élus. Il est important que les gens qui ont besoin du CCAS se sentent écoutés et aidés. Ce que nous voulons c’est leur trouver des solutions. Toute personne qui franchit la porte du CCAS doit repartir d’ici avec le sourire !".

 

 

 

Rex

 

LADWE

 

En téléchargement